Seres Queridos es un proyecto artístico de nivel internacional que tiende un puente entre los habitantes de barrios alrededor del mundo y su entorno urbano. El proyecto se ha celebrado en diversas ciudades y continentes desde el año 2010.
Seres Queridos se basa en la participación activa de las vecinos de una ciudad que eligen y designan personas queridas de su propia comunidad: admiradas, apreciadas, anónimas pero cercanas. Éstas personas son fotografiadas y se cuenta su historia.

Du 11 au 17 juin 2011, quatre artistes urbains de dimension internationale, deux Français et deux Mexicains, sont intervenus sur des murs du 6ème arrondissement de Paris, peignant le portrait des Êtres Aimés que la population du quartier a élu avec le coeur.

Êtres Aimés est un projet artistique de niveau international visant à créer une passerelle entre les habitants d’un quartier et leur environnement urbain.

Organisé par NOBULO – Art and Culture Projects (Espagne) et ARTO – Art Beyond Museums (Mexique) à Monterrey, puis à Campeche au Mexique en 2010, ce projet fédérateur voit aujourd’hui le jour en France, en commençant par Paris et son arrondissement, le plus fortement marqué par la culture. Êtres Aimés veut donner une reconnaissance à la valeur de la ville non seulement pour son histoire, ses monuments et ses bâtiments emblématiques, mais aussi pour tous ceux qui y habitent.
Les histoires des Êtres Aimés donnent vie aux rues de la ville pour faire d’elles un espace de vie et d’identité.
Le projet est fondé sur la participation active des habitants qui choisissent et désignent des Êtres Aimés de leur propre communauté: des inconnus, des anonymes aimés de tous.

Ces Êtres Aimés sont photographiés, puis un dossier est constitué avec leur histoire personnelle et la raison de leur désignation. Des oeuvres artistiques de grande envergure sont alors réalisées en utilisant les façades de la ville comme toile. À Paris, les artistes ATMA (France), POPAY (France), RENE ALMANZA (Mexique) et SANER (Mexique) ont donner une reconnaissance à ces personnes.

Le projet a été mène  à bout grâce à la Mairie du 6eme arrondissement et l’aide inestimable d’Emmanuel de Brantes.